Escalade et Yoga

By Friday December 8th, 2017Non classé
Le yoga comme l’escalade sont un mode de vie, une manière de se retrouver soi même, d’être dans l’instant présent.
L’escalade est une méditation active.
Commençons par un petit peu d’histoire sur l’escalade :
L’escalade est venu dans les années 1900. Les alpinistes qui avaient pratiquement parcouru les plus grands sommets, voulaient améliorer leurs techniques de grimpe afin d’accéder aux sommets par des voies plus difficiles, ou encore en faisant des ascensions en solo. Pour améliorer leurs techniques ils ont se sont entraînés sur des voies plus courtes afin de mieux travailler leur placement du corps et pouvoir ainsi économiser au maximum leur réserve d’énergie. Avec l’arrivée des pitons et des mousquetons le niveau est rapidement monté.
A notre époque le niveau est très haut, surtout chez les jeunes qui profitent de l’expérience des plus anciens. Maintenant les ascensions ne se font plus seulement en extérieur mais aussi en salle intérieur ce qui permet de ne plus être soumis à la météo et aux dangers des chutes de pierres ou des prises qui sautent. Cela permet à un public de personnes loin des falaises de pratiquer.
Un physiothérapeute et aussi triathlète a dit ” l’escalade est le sport qui amène le plus de stress au corps comparé à tous les autres sports”. L’escalade est une magnifique discipline. Je pratique de manière récréative et quand je vois  mon compagnon moniteur d’escalade qui grimpe dans un niveau 8a rentré après une séance très fatigué, je comprend tout à fait ce que ce physio veut dire.
Voici quelques chiffres pour vous montrer sur quelles parties du corps les grimpeurs on le plus souvent été blessés :
Main / poignet : 41%
Coudes : 19,7%
Épaule : 13,1%
Genou : 9,8%
Cheville : 8,2%
Colonne vertébrale : 7,1%
Pied : 1,1%
On comprend assez facilement pourquoi ce sont les mains, poignets et coudes qui reçoivent le plus : en dévers ou en blocs, ces parties du corps sont énormément sollicitées. De plus, les petites prises et la configuration des voies ne permettent pas de pouvoir équilibrer correctement le poids sur le reste du corps.
Revenons un peu sur le yoga : Qu’est ce que le yoga peut bien apporter aux grimpeurs pro ou même amateurs ?
Beaucoup de choses, autant au niveau prépa physique que pendant la grimpe et aussi pour la récupération.
Le yoga permet aux grimpeurs de travailler sur :
– La souplesse : une bonne souplesse générale permettra de moins subir la configuration de la voie.
– Les muscles superficiels sont plus développés, cela permettra d’équilibrer le travail avec les gros muscles.
– Certaines postures comme le cobra ou le poisson permettront d’ouvrir les épaules.
– Les postures en appuie sur les mains étireront les doigts.
– La fascia, les tendons, les ligaments et les tissus osseux sont bien nourris, ils seront donc moins soumis aux traumatismes.
– Le renforcement des articulations : les postures d’équilibre sur les mains renforcent les poignets gràce à la pression émise sur les poignets ce qui permettra d’avoir moins de blessures ( entorses, fractures ) en cas de chute.
– L’équilibre : avec le yoga on travaille l’équilibre des mains et des pieds, cela vous permettra d’être plus à l’aise sur des petites prises.
– La concentration : lorsque l’on tient les postures de yoga pour quelques minutes en ce concentrant sur les sensations dans notre corps et sur notre souffle cela développe la concentration. Une bonne concentration vous permettra de mieux combattre votre peur dans la voie, de faire des meilleurs choix des prises, vous aurez donc une meilleure tactique.
– La respiration : les pranayamas ( exercices de respirations ) permettent de développer la capacité respiratoire, ainsi une meilleure respiration vous permettra de mieux oxygéner vos cellules et de produire moins vite de l’acide lactique. Aussi, le yoga permet de combiner les mouvements avec les inspirations et les expirations, par exemple quand on veut étirer un muscles il est préférable d’expirer. Par la répétition des postures combinées avec la respiration cela viendra naturellement dans votre enchaînement de mouvements dans les voies d’escalade.
Voilà déjà pas mal de choses que l’on peut travailler avant la séance d’escalade avec le Hatha Yoga, le Vinyasa Yoga, l’Ashtanga ou d’autres styles pour être fin prêt à l’instant T.
Pour la récup, je conseillerais un yoga plus doux comme le Yin Yoga. Une bonne relaxation est essentielle afin de bien reposer le corps, vous serez moins fatigué et moins courbaturé le lendemain. Il y a aussi le Yoga Nidra qui est un yoga à écouter dans son lit, le soir avant de s’endormir,. Ce yoga vous permettra d’avoir une meilleure qualité de sommeil, pour mieux reconstruire vos cellules lors du sommeil profond. J’écoute le Yoga Nidra sur youtube, il y en a avec des voix différentes, des visualisations différentes si le premier ne vous plaît pas, essayez en un autre !
La visualisation est très utile aussi. Le soir avant votre séance ou même dans la voie pendant un repos vous pouvez vous visualiser en train d’atteindre le relais, heureux et soulagé. J’en parlerais plus longuement dans mon prochain article.
Les exercices de concentrations et de méditations sont aussi très intéressants pour tout ce qui est gestion du stress, de la peur… Ces exercices vous permettront de rester focalisé sur ce que vous faîtes et vous permettront d’analyser correctement les situations : celles qui sont à risques et qui doivent être stoppées et les moments où vous êtes en stress mais qui sont sans danger et qui méritent d’être continués.
Plus généralement vous garderez un mental calme et vous gérerez mieux vos émotions.
Un livre qui m’a beaucoup aidé sur l’aspect mental c’est “La voie des guerriers du rocher” de Arno Ilgner.
Enfin, un aspect plus philosophique du yoga ; le détachement. Se détacher de l’égo qui veut à tout prix ne pas tomber, se prouver qu’il est fort. Il faut se détacher de “l’échec” et comprendre que certaines fois ce n’est juste pas le bon moment ou que l’on a pas choisit la bonne méthode. Mieux vaut rebrousser chemin et recommencer plus tard, lorsqu’on est plus préparé, moins fatigué…
Voilà, ces deux disciplines se combinent à merveille, j’espère vous avoir éclairé un peu, si je n’ai pas répondu à toutes vos questions ou si vous avez des suggestions à me faire, vous pouvez aller dans contact et m’envoyer un message.

 

Audrey Pernet

Author Audrey Pernet

More posts by Audrey Pernet

Leave a Reply